Bonjour à tous !

Comment ça j’ai tardé à poursuivre le récit de notre dernier road trip… qu’on a fait en septembre vous avez dit ? ha oui, quand même, ça fait un moment… ! Alors me voilà !

Le dernier article présentait notre court (mais intense !) passage par le Grand Teton National Park, avant de poursuivre notre route au nord.

Haaa nous l’attendions cette entrée au sein du Yellowstone National Park !

 

Le Yellowstone est le plus ancien de tous les parcs nationaux américains, grand comme la Corse et décrit comme l’une des plus belles merveilles du monde.

« Cet extraordinaire fleuron du patrimoine naturel mondial se situe aux confins du Wyoming, de l’Idaho et du Montana. Toute la beauté sauvage de l’Ouest Américain semble contenue dans ce territoire, où se mêlent comme à l’aube du monde, la terre, le feu, l’air et l’eau. Le Yellowstone est un parc à remonter le temps, une image vivante de ce à quoi pouvait ressembler le monde avant l’apparition de l’homme. C’est la puissance des forces naturelles qui a fait le mystère de Yellowstone. Ainsi les paysages ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui sans ce terrible « big bang » qui bouleversa la région il y a 640 000 ans. Tout a commencé par cette explosion apocalyptique : plus de 1000km² de débris, cendre et pierres fut projetées dans tous les sens, à plus de 50km d’altitude. Les laves refroidies ont fini par retomber et modeler un plateau dont l’altitude moyenne est maintenant de 2500m. Ce qui constitue aujourd’hui la partie centrale du parc, autour du lac Yellowstone, s’écroula autrefois; formant ce qu’on appelle une gigantesque caldeira, un cratère géant de 45km sur 75. La particularité de Yellowstone est d’être placé au-dessus d’un feu permanent, le magma en fusion ne se trouvant qu’à 3350m sous la surface de la Terre, l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette, comparée aux dimensions de la planète. Comme en témoigne ces nombreux phénomènes naturels géothermiques uniques au monde (plus de 2300 séismes par an) : la surface de la Terre, autour de la caldeira, est trouée par près de 10 000 geysers, une ribambelle de sources d’eau chaudes, des marmites boueuses, des fumerolles, autant d’ingrédients incroyables qui mijotent à l’extérieur sous l’effet de roches en fusion à plus de 500°C » Le Guide du Routard

Je vous passe les dizaines de pages explicatives et descriptives du Guide du Routard, vous aurez compris l’essentiel : ce parc est extraordinairement vivant et d’une beauté infinie.

Nous entrons donc dans le parc par la porte sud, connectée au Grand Teton National Park, et prenons la pause traditionnelle devant le panneau d’entrée.

SAM_7057

SAM_7058Le beau temps est au rendez-vous (cela a son importance, compte tenu de la suite du séjour… vous découvrirez cela plus tard !). Le parc est très grand et il est généralement conseillé d’y passer au moins 4 nuits, une semaine pour bien profiter. Nous avons devant nous 5 nuits sur place et tout est d’ores et déjà planifié d’une main de maître !

La route pour sillonner le parc, longue de 230km, décrit une forme de 8. Nous démarrons notre séjour avec deux nuits au camping de Madison, situé à l’intersection ouest des boucles du nord et du sud, cet emplacement nous permettant de visiter tout le sud ouest du parc, notamment habité de bassins colorés, geysers, fumerolles et marées boueuses, résultant de l’eau réchauffée progressivement par la roche en fusion à 4km de profondeur, de la nature de la roche et des bactéries à la surface de la Terre.

Sur place, toute est parfaitement organisé, les routes très bien entretenues, et les sentiers de balade et découverte bien balisés, tout en conservant l’aspect sauvage du site.

Nous démarrons la visite par « West Thumb », situé à l’entrée du parc, tout près du lac Yellowstone. Jolie mise en bouche ! Nous découvrons avec une immense surprise ces sources d’eau chaude et bassins colorés ! On avait beau être prévenus, ça surprend !

SAM_7065

Abyss Pool

Dans leur débordement, les bassins forment des trainées aux couleurs insensées !

SAM_7072

SAM_7073Nous poursuivons avec le « Upper Geyser Bassin », un site très étonnant qui nous a particulièrement plu ! Et pour cause ! Un quart des geysers existant à la surface du globe se trouve rassemblé ici, sur un bout de terrain de 4km de long et 1,5km de large. On y compte 75 geysers actifs et 600 sources chaudes. Première attraction visible, l’Old Faithful, geysers qui jaillit pendant 2 à 5min à 40m de hauteur en moyenne, évacuant à chaque éruption 14 000 à 53 000 L d’eau à 100°C. Ce geyser étant le plus constant du parc, on peut prévoir ses éruptions à 10min près, l’intervalle entre deux éruptions variant d’environ 90min. Nous assistons à une première éruption de loin, un peu effrayés par tous ces touristes rassemblés sur des bancs… Nous préférons vite nous éloigner et partir à la découverte de cet incroyable site, chaud, fumant, vrombissant… et odorant !

SAM_7085

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avions initialement prévu de monter à Observation Point offrant un panorama sur une partie du site, mais mon dos me fait un peu trop souffrir pour tenter la petite grimpette. On préfère assurer le coup. Dommage mais pas grave. Pour une prochaine fois ?

SAM_7110

Nous atteignons le « Grand Geyser », plus puissant que l’Old Faithful, également prévisible (toutes les 6 à 9h en moyenne) avec un jeu éclatant jusqu’à 60m pendant 10min. Nous savons être dans le bon « créneau horaire » pour ce geyser, mais 3h d’incertitude, ça fait beaucoup… Quand nous entendons tout à coup l’eau s’élever dans les airs et admirons un spectacle de la nature absolument IN-CROY-ABLE !!!!! J’en reste absolument bouche bée, c’est puissant et magnifique.

SAM_7119 SAM_7135 SAM_7145

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous poursuivons la balade et croisons des paysages aussi beaux que surprenants…

SAM_7162 SAM_7163Avant de voir de nouveau un geyser jaillir devant nous !

SAM_7165Tout au bout de la boucle, nous admirons le « Morning Glory Pool », bassin aux belles couleurs verte et dorée.

SAM_7173Un peu plus loin, un geyser éclate de nouveau pile au moment où nous passons… nous sommes sacrément chanceux !

SAM_7181Le retour par le versant ouest de la boucle se fait très tranquillement. C’est la fin de journée et peu de monde est allé jusque là. Nous profitons.

SAM_7186

SAM_7200SAM_7188 SAM_7196

SAM_7203Evidemment, étant donné la température des geysers et bassins, il est formellement interdit de sortir des sentiers balisés… nous sommes toutefois amusés par les panneaux censés rappeler le bon sens aux familles avec enfants en bas âge. Sait-on jamais, s’ils avaient envie de sauter dans la marmite ?

SAM_7209Passage de nouveau par l’Old Faithful avant de rejoindre le camping pour notre première nuit dans cet incroyable parc !

SAM_7212

6 thoughts on “Yellowstone – bassins et geysers, part 1 – Road trip septembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

82 − 77 =