Coucou tout le monde !

Alors que j’écris ces quelques lignes, il pleut « chats et chiens » sur San Diego, comme quoi, ça arrive !.

Et non, vous n’avez pas rêvé, nous allons bien parler « surf » dans cet article !

surf (17)

A l’heure où la décision de partir s’expatrier aux USA était difficile à prendre, nous avons pas mal « blagué », pour se détendre un peu, sur l’immeeeense avantage que présentait la Californie : « ha ben si on y va, on va devenir surfeurs hein ! ». Pour la blague.

Mais en arrivant ici, nous avons compris que surfer est véritablement LE sport national et que San Diego est LE spot pour s’adonner à cette activité…

Alors, après en avoir entendu parler à droite à gauche, visité deux-trois magasins de surf, s’être baladé encore et encore sur la plage, tâté l’eau un peu fraiche… nous avons fini par nous décider : fini les private jokes, nous aussi on se lance !

[Musique]

Nous sommes donc allés acheter deux combinaisons (je vous passe les détails des essayages avec les combis trop grandes, trop petites, trop collantes…) et après moult réflexions, acheté une planche de surf (2m40) et une « body board » nettement plus petite.

C’est finalement hier, samedi 5 mars, que nous avons testé le surf pour la première fois ! Pour ce faire, nous nous sommes inscrits à une initiation, proposée gratuitement, par le biais de l’application smartphone « Meetup ».

surf (27)

Rendez-vous à 10h sur la plage avec une quinzaine d’autres personnes, où une deuxième planche nous est prêtée pour la session. Nous commençons par cirer nos planches pour une meilleure accroche dans l’eau. Le moniteur nous explique que nous allons passer la première heure dans l’eau, pour apprivoiser un peu la planche et essayer de prendre quelques vagues sur le ventre.

surf (14)

Les vagues sont vraiment grosses ce jour, et nous bataillons  pour avancer dans l’eau avec notre immense et lourde planche ! Le moniteur nous donne deux-trois conseils pour ne pas se faire embarquer en arrière à chaque nouvelle vague, mais cela ne nous empêche pas de nous faire « machineàlaver » plusieurs fois !

La meilleure partie arrive quand nous sommes assez éloignés du bord, qu’il nous fait tourner la planche, nous allonger dessus et nous aide à partir avec la vague : « One-two-three… paddle ! paddle !  » ! Super sensation que d’être embarqués jusqu’à la plage ! Après deux essais avec aide, nous sommes aptes à prendre les vagues tout seuls ! Les amis Ximena et Hugo nous ont rejoints entre temps (ils sont déjà un peu plus expérimentés que nous) et c’est chouette de les retrouver !

surf (26)

Après une heure dans l’eau, nous sommes de retour sur le sol pour apprendre la technique du « pop up » consistant à passer de la station couchée à la station debout sans poser ses genoux sur la planche. Nous nous entrainons sur le sable et constatons que nous sommes déjà vidés après cette première heure dans l’eau !

surf (12) surf (15)surf (1) surf (31)surf (34)

On s'y croirait non ?

On s’y croirait non ?

Nous retournons dans l’eau avec le groupe pour essayer cette nouvelle technique. Nous décidons de rester un peu plus proches du bord de l’eau car finalement, on perd beaucoup d’énergie à porter la planche face aux vagues et on s’en prend pas mal plein la figure ! On s’amuse bien autant avec de plus petites vagues, et surtout, cela nous permet d’en attraper plus !

On essaye tant bien que mal de monter sur la planche, mais ce n’est vraiment pas évident !! Je n’ai plus du tout de force dans les bras mais m’amuse toujours autant à glisser sur le ventre. Quant à Antoine, il ne s’en sort pas mal pour une première et réussit quelques fois de suite à sauter sur ses pieds et se relever avant de tomber dans l’eau… Je réussis juste à poser mes pieds sur la planche très maladroitement avant de sortir de l’eau. Je suis rejointe une vingtaine de minutes plus tard par Antoine et les copains.

surf (16)*

*

En conclusion : le surf, ce n’est vraiment pas facile mais c’est vraiment marrant ! C’est une activité à expérimenter ici, les conditions sont toutes réunies pour en profiter ! Je crois toutefois qu’il va nous falloir un certain temps avant de pouvoir véritablement parler de « surf », on est trèèèèès loin des surfeurs que l’on peut admirer dans les grosses vagues !

A noter : Le surf, c’est carrément ultra physique et on était vraiment lessivés après ce premier essai (admirez l’utilisation du champ lexical relatif à l’eau…) ! Physiquement, la première heure m’aurait presque suffit. Ce n’est pas évident d’avancer dans l’eau tout en portant la planche sur le côté à bout de bras, se retourner, paddler, essayer de se relever avec la vitesse, tomber, se relever puis de nouveau avancer dans l’eau face aux vagues… ! J’ai des courbature des pieds à la tête et je découvre quelques muscles insoupçonnés jusqu’alors !

On a aimé : Antoine a vraiment adoré et compte bien y retourner régulièrement ! Les copains sont à fond aussi, donc ça promet quelques séances plage bien sympas !
Moi, j’ai bien aimé (dans une moindre mesure toutefois) me faire glisser sur les vagues et je pense que j’alternerai entre surfboard (ça sera sympa de retenter l’expérience et un jour, peut-être, réussir à tenir debout ! On y croit !) et bodyboard (pour me faire glisser sur le ventre, ce qui finalement me fait bien autant marrer).
C’est aussi une super occasion de faire du sport tout profitant des potes et de ce cadre exceptionnel !

On n’a pas aimé : les vagues peut-être un peu trop grosses ce jour là, les deux-trois « machines à laver » qu’on s’est pris dans la figure, les quelques chutes, bleus et chevilles un peu fragiles et pour moi du moins, la sensation de beaucoup batailler dans l’eau pour avancer avec la planche. Je crois qu’Antoine arrive mieux à considérer que ça fait parti du package, mais perso, j’avoue que ça peut me fatiguer assez vite ! Nous avons de ce fait des ressentis un peu différents après ces 3 premières heures !

*

*

En tout cas, on s’est bien marrés et on est contents d’avoir découvert ce groupe d’initiation gratuite auquel on pourra convier les invités qui le souhaitent (ils prêtent combis et planches si besoin) ! Clairement, on retentera l’expérience en amenant nos deux planches, la grande et la petite. On ira surement un peu moins loin pour pouvoir prendre des vagues plus petites et se fatiguer (peut être ?) un peu moins pour profiter plus longtemps !

surf (33)

*

*

Sinon, pour l’anecdote, on prend de belles couleurs en ce moment et, après cette première utilisation, on a tous les deux la trace de la combinaison au niveau des mains et du cou… !

surf (11)

Celle-là c’est pour l’anecdote bronzage « combinaison » !

13 thoughts on “On a testé… l’initiation au surf (si si !)

  1. ET du coup, la course au ralenti sur la plage avec le surf sous le bras pendant 100 mètres, c’est mort alors?!
    Enjoy!!!ps: je suis à jour !! 😉

  2. Le bodyboard c’est une bonne alternative quand on a mal au bras et plus assez de force pour se lever en Surf, et puis la planche est plus petite donc plus facile a manier dans les vagues !

    En tout j’espere que l’eau est moins froide que nous à San Francisco 😉

    • Merci pour ton passage !
      A priori, je tente le bodyboard demain en alternance avec le surf, ça devrait mieux me convenir !
      L’eau n’est pas bien chaude, mais j’imagine quand même qu’elle a quelques degrés de plus qu’à San Fransisco !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 71 = 74