Mardi 13 octobre 2015, rendez-vous à l’ambassade à 11h pour faire notre demande de visa.

Nous avons pas mal lu sur le sujet sur internet et d’après les témoignages, la journée risque d’être longue. On a été prévenus que l’attente pouvait durer plusieurs heures, que nous allions passer par plusieurs guichets successifs, que les ordinateurs et portables n’étaient pas autorisés, qu’il n’y avait pas d’horloge pour savoir l’heure, et qu’il y aurait un court entretien en anglais. Tout pour plaire !

Nous partons un peu en avance, notre dossier bien complet sous le bras, vérifié 5 ou 6 fois !

11h, nous nous présentons à l’entrée de l’ambassade, sur la place de la Concorde à Paris. Nous passons par un comptoir en extérieur (sous « tente ») où nous sont demandés nos passeports, confirmation de rendez-vous et photos d’identité.

Nous entrons ensuite dans un « sas » où nous devons laisser nos téléphones (et baume à lèvre, sait-on jamais, ça pourrait être dangereux !) et passons un portique de sécurité.

Nous pouvons ensuite passer les portes de l’ambassade à proprement parler et prenons un ticket pour les demandes de visa. Nous attendons dans une première file pendant un petit quart d’heure et accédons au premier guichet où nous devons donner les papiers obligatoires : passeports, DS-2019, DS-160, contrat de mariage et photos. L’agent contrôle les informations, vérifie que les frais SEVIS ont été acquittés et prend nos empreintes digitales.

Nous pouvons à ce stade nous assoir au centre de la pièce pour une attente un peu plus longue : 35 min. Notre numéro est appelé et nous accédons au deuxième guichet. Accueillis par un « bonjour ! » bien français, la discussion, très simple, se fait ensuite en anglais, pendant que l’agent semble contrôler cette fois la cohérence des informations entrées dans le formulaire DS-160 :

– Vous êtes mariés depuis peu de temps ? Félicitations ! Vous allez faire quoi à San Diego ?

– Réponse succinte d’Antoine qui demande s’il doit plus détailler.

– Non, c’est bon. Vous avez fini votre thèse ?

– J’ai rendu le manuscrit en septembre, l’oral est la semaine prochaine.

– Ah oui, grande année pour vous ! Vous serez à sa soutenance (à Emma) ?

– Oui bien sûr !

– Vous comprenez ce qu’il fait ?

– Non, pas vraiment

– J’imagine que c’est quand même impressionnant. Vous comptez travailler aux Etats-Unis ?

– Oui, mais pas tout de suite

– En effet, il faudra quelques mois, vous pouvez commencer à y penser.

Là, l’agente reprend nos empreintes digitales et tout sourire nous dit : Everything is good, your visa has been approved ! Réception par courrier dans 3 jours.

Hein ? quoi ? déjà ?? Awesome, great, perfect ! Seuls les papiers obligatoires ont été demandés, notre gros dossier n’a même pas été regardé. Le personnel a été très sympathique et l’entretien en anglais très naturel. Nous sortons à 12h10, presque perplexes que ça ait été « si simple » ! Nos premiers pas sur le sol américain auront été concluants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76 − 70 =