Après avoir accepté l’offre d’emploi offerte à Antoine, nous nous sommes penchés sérieusement sur les démarches administratives nécessaires à notre départ, et plus particulièrement à l’obtention de visas pour les Etats-Unis. Nous nous sommes beaucoup renseignés sur internet via le site officiel de l’ambassade des USA, des blogs, forums… et avons vite compris que la préparation du dossier de demande de Visa allait prendre un peu de temps !

Parmi la multitude de visas existants, c’est le visa non immigrant J-1 qui est requis dans le cadre d’un programme de recherche. Le conjoint et les enfants (de moins de 21 ans) du titulaire d’un visa J peuvent obtenir des visas de même catégorie dès lors qu’ils sont en mesure de prouver que seul le titulaire principal assurera financièrement la charge de sa famille. Nous avons donc enclenché rapidement les démarches pour obtenir des visas J-1 et J-2, à commencer par se marier !

Nous avons ensuite en parallèle préparé un dossier papier/fait des photocopies en tout genre pour argumenter et étoffer notre demande suivant les indications du site de l’ambassade et renseigné les formulaires obligatoires, à savoir :

Un formulaire DS-2019 chacun, remplis et renvoyés par le futur employeur, enregistrés ensuite dans le système SEVIS. Comme le stipule le site de l’ambassade : « L’inscription préalable dans un établissement d’enseignement ou à un programme d’échange aux Etats-Unis est nécessaire avant l’obtention du visa. Pour attester de votre inscription, vous devrez disposer du formulaire DS 2019 délivré par l’organisme d’échange ou l’établissement compétentCe formulaire doit être impérativement enregistré dans le système SEVIS. En l’absence du formulaire dûment enregistré, le dossier sera rejeté. Le conjoint et les enfants de moins de 21 ans devront également fournir un formulaire enregistré dans le système SEVIS (Student and Exchange Visitor Information System). Ce système permet la gestion par Internet de fichiers retraçant le parcours des étudiants ou participants à un programme d’échange (et de leurs ayants-droit) depuis la constitution de leur dossier (formulaire I-20 ou DS-2019) jusqu’à l’obtention de leur diplôme ou expiration de leur programme ».

– Un formulaire DS-160 chacun, véritable interrogatoire retraçant notre vie, nos lieux de vie, études, emplois, contacts sur place, contacts en France, pays visités… qui se termine par ces fabuleuses questions (« avez-vous déjà été impliqués dans des actes de terrorisme ? D’espionnage ? De génocide ? De persécution ?… »). Pour le remplir, se munir de patience… de beaucoup de patience ! Le site nous indique « 75min par personne à prévoir pour remplir le formulaire ». Déjà là, ça calme… mais en plus de ça, nous sommes deux, le formulaire est en anglais, et plusieurs questions portent à confusion. Nous ne trouvons pas réponse à nos interrogations et nous devons attendre plusieurs jours pour savoir comment remplir certaines rubriques. Une fois enregistré, le formulaire ne peut être modifié, et suite à une « petite » erreur, nous devons recommencer à zéro en nous créant un nouveau formulaire chacun. Je vous le donne en mille, ça n’a pas duré 3h mais au moins 7h… La crise de nerf (vraiment) !

Une fois ces formulaires remplis et signés, nous avons pu constituer notre dossier final, composé de :

  • Nos deux passeports valides
  • La page de confirmation du formulaire électronique DS-160 (mais pas le formulaire entier)
  • la page de confirmation du rdv pris à l’ambassade
  • Le formulaire DS-2019 rempli par l’UCSD
  • La confirmation des frais de SEVIS
  • Le contrat de travail et tous les documents envoyés par l’UCSD
  • Une photo d’identité de moins de 6 mois au format 5x5cm soit 2 pouces (faites chez un photographe parisien. Il y a un photomaton spécial à l’ambassade mais la photo est obligatoire pour pouvoir y entrer… cherchez l’erreur !)
  • Le contrat de mariage
  • Le livret de famille
  • Nos fiches de paies de juin à septembre 2015 et contrats de travail actuels
  • Le bail de notre appartement
  • Nos relevés bancaires de juin à septembre 2015
  • Le CV d’Antoine
  • Quelques photos de famille (il est plusieurs fois stipulé qu’il peut être nécessaire de prouver de solides attaches avec son pays de résidence, et comme nous ne sommes pas propriétaires et n’avons pas pris de disponibilité sur un CDI…).

Enfin, tous ces documents réunis, nous avons pu nous inscrire sur le site de l’ambassade, payer les frais nécessaires, et choisir une date de rendez-vous 10 jours plus tard : mardi 13 octobre 2015 à 11h !

Nous avons vite pris nos billets de train pour Paris et croisons maintenant les doigts pour que tout se déroule vite et bien !

Il se sera donc passé un mois et une semaine entre le mariage et le rendez-vous à l’ambassade !

Pour savoir comment s’est passé notre rdv à l’ambassade, cliquez ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

91 − 81 =